L'usine VÊTRA de 1955 à aujourd'hui.

Le batiment actuel de l'usine VETRA dans la sarthe possède sa propre histoire.

Construit dans les années 1850 par le marquis du château (nous n'avons pas encore retrouvé la date exacte), il a servit dans un premier temps de minoterie.

Une minoterie ou meunerie (de « minotier ») est un grand établissement où se préparent les farines de céréales qui doivent être livrées au commerce.Le batiment a par ailleurs aussi servit au lavage et au stockage de pomme de terre avec une installation dont on voit encore quelques traces dans la cour aujourd'hui.

Usine VETRA 1920

Les bâtiments en 1920.

Devenu ensuite une fabrique de chaussons puis une simple ferme passant de propriétaires en propriétaires site à la vente du Marquis, l'usine sert de logement à une famille du Lude qui investit les lieux pour placer son argent en 1933 afin de préserver son capital préférant l'immobilier aux banques, pressentant la guerre avec l'Allemagne.

Usine en 1933
Arriere usine 1933
Le batiment en 1933, avant la guerre.

Cette famille restera dans le batiment jusqu'à la guerre où celui-ci sera réquisitionné par l'armée allemande pour loger des prisonniers russes, puis par les résistants français (FFI) qui en feront leurs QG.

Petite  anecdote : les FFL (autre groupe de résistant français) eux seront logés par Edouard BEERENS dans sa maison familiale dans le centre.

Après la guerre, en 1954 et 1955 Edouard Beerens cherche de nouveaux bâtiments pour la manufacture familiale.

Installé depuis 1940 dans l'ancienne boutique du marchand de légumes, l'espace a été exploité au maximum. Janine la fille du fondateur se souvient qu'elle avait son bureau dans l'ancienne salle de bain du marchand et qu'elle ne pouvait même pas fermer la porte !

C'est par hasard en prenant le car et en discutant avec son voisin de siège que Edouard rencontre Monsieur Maretheu, qui souhaite vendre ses bâtiments, la guerre étant terminée.

C'est donc le lendemain que Edouard, Janine et M. Maretheu visitent les bâtiments.

Visite de l'usine
Edouard Beerens à gauche et M. Maretheu à droite, Janine prend la photo de la toute première visite de l'usine durant l'hiver 1955.

Une usine qui a eu plusieurs vies

Des murs très épais pour résister à la poussée du grain contre les paroies, une hauteur de plus de 12 mètres, une toiture déjà centenaire, un terrain immense.

La cheminée est tombée durant la guerre, les étages ont été transformés en cellules pour accueillir les prisonniers, puis ensuite en chambre pour les FFI, les souris sont les seules locataires des lieux.

Les gros travaux en perspectives ne font pas peur à Edouard Beerens qui voit immédiatement la possibilité d'agrandir le bâtiment grâce à la grande surface du terrain.

L'affaire est conclue le 27 août 1955.

Achat de l'usine

VETRA s'installe dès 1956, les bureaux suivront en 1957.

Usine VETRA aujourd'hui